ROCHES ET MINERAUX

ROCHES ET MINERAUX

ROCROI les différents étages sédimentaires

Dans cet article, les diférentes notations selon l'époque, le lieu et l'échelle. Indication en clair des exposants et des indices. Composition sommaire du sous sol.

1939 ROCROI   1/80 000

A = Dépôts meubles et limons de lavage constitués de dépôts caillouteux qui recouvre le terrain jurssique au pied de l'ardenne.

a exposant 2 = Limon des vallées particulièrement argileuses sauf celle de l'Oise qui présente des traces de tourbes. 

a exposant 1 = alluvions anciennes avec lit de silex dans les grandes vallées Orge, Thon, Oise, Sambre, grande Helpe).   

p = limon des plateaux en relation avec les couches sous-jacentes, argileux sur les plateaux de schiste, sableux sur les psammites, argilo-sableux sur les sables tertiaires. Les couches sont stratifiées sur les coteaux de l'Oise et de la Sambre avec depuis la base blocs de grés éocène, meulières, silex,quartzites. Vers Rocroi, le limon est plein de quartzite.

e indice II = lutétien inférieur encore appelé Bruxellien avec des sables jaunes et des silex. Sables grossiers à petits lits verdâtres, des grés silicifiés (Ohain, Clairfayts). Des silex analogues pour l'aspect aux meulières. Le tout trés fossilifère. 

e indice IV = landénien continental et ses sables du quesnoy quartzeux blancs avec bancs de grés et d'argiles plastiques (Berlaimont) ou de lignites ( Sains, Sars-poteries) ou de limonites ( Signy le petit). Ces sables contiennent aux environs de Rocroi des amas de galets de silex et de quartz blanc.

e indice V =  conglomérat à silex enveloppés dans des argiles vertes ou brunes. Sur les bords de la Sambre, (Berlaimont) marne de la Porquerie avec absence de silex.

c exposant 7 = craie blanche présentant deux assises: craie blanche sans silex et craie avec gros silex cornus servant a fabriquer la chaux. 

c exposant 6 = craie marneuse avec marne argileuse grise intercalée par des bancs de de craies et marnes bleues ou verdâtres trés argileuses (Le Favril).

c exposant 5 = marne calcaire blanchâtre avec affleurements sur les bords de l'Oise et du Thon. Le tout riche en fossiles.

c exposant 4 = marne sableuse avec poudingue cakcaire.

c exposant 3 = marne argileuse noire ou grise avec bancs et nodules de gaize visible sur les rives du Thon sans dépasser Hirson dans le nord.

c exposant 1 = sables verts argileux à gros grains de quartzsans dépasser Wignehies vers le nord. 

c indice I = argile noire souvent ligniteuse pouvant reposer sur des plaquettes ferrugineuses (tranchée de Blangy).

 c indice IV =  sable à trés gros grains avec sable fin blanc ou roux et quelques veines d'argiles (Feron Glageon) avec en partie inférieure des grés ferrugineux.

j indice I = grande oolithe supérieure visible sur les bords du Thon avec calcaires marneux (Bucilly), calcaires compacts et calcaires à oolithes trés fines. 

j indice II = grande oolithe moyenne avec calcaires blancs, calcaires blancs pisolithiques et calcaires oolithiques. 

j indice III=  grande oolithe inférieure avec calcaires marneux. 

j indice IV=  oolithe inférieure avec calcaires jaunâtres puis en partie supérieure calcaires durs bleuâtres.

l exposant 4 = toarcien avec marnes pyriteuses à lentilles sableuses trés fossilifère. 

l exposant 3 = lias moyen avec marnes bleuâtres à ovoïdes de limonotes, marnes bleues trés argileuses trés fossilifère.

l exposant 2c = lotharingien avec grés marneux bleus en dalles et minerai de fer , le tout trés fossilifère.

l exposant 2b = sinémurien supérieur avec calcaire sableux et lits de lumachelles.

l exposant 2a = sinémurien inférieur avec grés calcaires et lumachelles jaunes ou brunes.

h indice III =  houiller avec schistes et houille vers Avesnes (bassin de Taisnières et bassin d'Aulnoye).

h indice V =  dinanthien et son calcaire carbonifère avec calcaire noir (St Rémy-Chaussée), calcaire gris, calcaire massif gris clair, calcaire oolithique, dolomitique, de Bachant, calcaire d'Avesnes (Camp de César), calcaire à encrines, schistes d'Avesnelles. Le calcaire carbonifère occupe entre le sud d'Avesnes et la vallée de la Sambre une série de cuvette synclinales.  

d exposant 7 = calcaires et schistes d' Etroeungt,   calcaire noir bleuâtre alternant avec des schistes calcarifères. 

d exposant 6 = Psammites et schistes d'Eppe sauvage avec deux faciès l'un schisteux au sud de la grande helpe (Fammenne) trés fossilifère, l'autre arenacé au nord de la grande helpe avecpsammites, schistes à nodules calcaires (Choisies), grés de Cerfontaine, schistes de Colleret et schistes feuilletés de Cousolre.

d exposant 5 = schistes et calcaire de Ferques divisé en d exposant 5a avec schistes argileux et nodules calcaires rouge, gris, noirs  ou bleus le tout trés fossilifère. d exposant 5b avec schistes noirs trés fissibles.

d exposant 4 = calcaire de Givet compact noir ou bleuâtre

d exposant 3 = calcaire et schistes de Rancennes avec schistes gris et nodules calcaires, calcaire compact ou mamellaire

d exposant 2 = schistes et grés de Vireux divisé en quatre assises : d exposant 2d avec schiste et couche d'oligiste expoitée comme mine de fer (Fourmies, Couplevoie,Ohain) et schistes grossiers de Hierges. Le tout trés fossilifère. d exposabrt 2c et ses schistes et grés rouges et vert foncé de Chooz, Wignehies et Fourmies.  d exposant 2b et ses grés noirs de Vireux trés siliceux. d exposant 2a et ses schistes grossiers de montigny. 

d exposant 1 = grés d'Anor blanc rose ou gris de fumée.

d indice I = schistes de mondrepuits divisés en quatre assises : d indice  Ial et ses schistes verts compacts, d indice Ia et ses schistes bigarrés rouges ou vert clair accompagnés de quartzites et d'arkoses. d indice Ib et ses schistes grossiers verts trés fossilifères. d indice Ic et ses arkoses de fépin avec grés à gros grains de quartz rempli de feldspath kaolinisé et pour base un poudingue.

X = schistes et quartzites de Revin

X indice c = schistes de Deville verts aimantifères et schistes bleus (Rimogne).

X indice d = schistes de Revin noirs pyritifères et quartzites noirs vert foncé ou gris.

A savoir que certaines roches éruptives et cristallines telles porphyres et diorites se trouvent en bancs stratifiés au milieu des schistes de Deville et de Revin 



02/06/2008

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser