ROCHES ET MINERAUX

ROCHES ET MINERAUX

PONTARLIER les différents étages sédimentaires

 Dans cet article, les diférentes notations selon l'époque, le lieu et l'échelle. Indication en clair des exposants et des indices. Composition sommaire du sous sol.

1887 PONTARLIER   1/80 000

a exposant 2 Alluvions modernes n'existant que partiellement dans la vallée du Doubs et dans le voisinage des lacs de Saint Point et Remoray.

a exposant 1  Alluvions anciennes constituées par le remaniement local des débris glaciaires remplissant les vallées jusqu'a 1000 mètres (plaine du Drugeon).

m exposant 4  Marnes et calcaires d'eau douce avec nombreux fossiles prés du hamesu des Gauffres (val des verrières) dans des marnes grumeleuses blanches ou jaunes.On peut rattacher à cette formation des marnes grises, des marnes sableuses, des grés et des marnes argileuses rouges. Ces marnes sont concordantes avec la molasse marine et ont été plissées avec elle. On les retrouve dans le bief des Lavaux  et aux Entreportes ou elles reposent directement sur le crétacé.  

 m exposant 3 Molasse marine rencontrée aux Verrières et aux Huets avec calcaires jaunes néocomiens, poudingues à galets roulés,  molasse grossière et molasse plus fine pour se terminer avec du sable fin verdâtre. Ce faciès se rencontre par touches dans le bassin de Mouthe.

c exposant 4  Cénamonien avec calcaires tendres et un peu crayeux d'un blanc jaunâtre (bief de Lavaux, lacs de Saint Point et Remoray, vallée des pontets).

c exposant 2-1  Argiles du Gault et sables verts, de trés faible épaisseur, les argiles noires renferment de trés nombreux fossiles. Les sables sont plus irréguliers, ils sont formés de grains siliceux (bief des Lavaux, la cluse à Oyes).

c indice II Urgonien, formé de calcaires blancs avec à sa base des marnes bleues. Peu épais dans le nord, cette couche s'accroitdans le bassin de Mouthe.  

c indice III Hauterivien avec ses calcaires jaunes intercales par des marnes calcaires de même couleur ayant pour base des marnes grises ou bleuâtres trés fossilifères. 

c indice V  Le valanginien avec ses calcaires gris ou roussâtres. En partie supérieure, dans le bassin de Mouthe se trouve du minerai de fer pisolitique trés fossilifére. 

c indice Vl  le Purbeckien qui s'intercalle entre le crétacé et le jurassique, avec en partie supérieure des calcaires marneux blancs puis des marnes grises et noirâtres renfermant des cristaux de quartz et du gypse (Rivière). A la base de cet ensemble, on y trouve des silex cariés, le tout étant trés fossilifère.

J exposant 6 Le Portlandien et ses dolomies sacharoïdes, ses calcaires en plaquettes avec pour assise une masse calcaire compacte presque lithographique à stratification trés régulère, le tout trés fossilifère. 

J exposant 5  Virgulien et Ptérocérien. Le premier plus au nord (Brenets) est formé de marnes dolomitiques marquées par des bancs de calcaires blancs. Le second trés développé est formé d'une alternance de calcaires compactes et marneux . Dans le massif des Monts Noirs on y trouve un niveau de calcaires blancs oolithiques.

J exposant 4 Astartien qui comprend au sommet des calcaires compactes dans lequel on trouve au sud un niveau coralligène. En partie inférieure se trouve des calcaires marneux et des marnes grisâtres. A la base on y trouve des calcaires mal stratifiés.

J exposant 3 Corallien avec ses bancs de calacire brun roux surmontés irrégulièrement de calcaires marneux hydrauliques.

J exposant 2 Oxfordien  et ses bancs de claciares marneux (Effingen) avec en dessous un massif de calcaires trés fossilifère sur une épaisseur de 15 à 20 mètres. A l'oxfordien a été réuni le callovien qui se compose de marne compacte et ferrugineuse.

J indice I - III  Le bathonien se trouve au fond de quelques plis anticlinaux avec en partie supérieure un calcaire roux ou gris bleuâtre puis des marnes schistoïdes pour finir avec des calcaires spathiques et oolithiques de couleur foncée (Jura brun).



29/01/2009

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser