ROCHES ET MINERAUX

ROCHES ET MINERAUX

METZ les différents étages sédimentaires

Dans cet article, les diférentes notations selon l'époque, le lieu et l'échelle. Indication en clair des exposants et des indices. Composition sommaire du sous sol.

1912 METZ   1/80 000

A = Eboulis des pentes composés de cailloux oolithiques sur les flancs des coteaux calcaires  J exposant 3  et J indice IV b résultant de l'altération et exploités comme sables.

a exposant 2 = Alluvions modernes Flandrien dans la vallée de la Moselle: alluvion siliceuses, granitiques et quartziques d'origine Vosgiennes. Alluvions calcaires  pour les affluents avec dépôts de tuf.  et dépôts tourbeux dans la vallée de la Crusnes.

a exposant Ida = Alluvions pleistocènes siliceuses en terrasse dans la vallée de la moselle et calcaires partout ailleurs disséminées sauf dans la vallée de l'Orne  j exposant 3-4   et j indice IV.  Les alluvions de la Moselle se répartissent comme suit, 

a exposant Id ou Monastirien avec galets quartzitiques, quartzs et granites vosgiens(Frescaty, aval de thionville).

a exposant Ie ou Tyrrhénien avec galets granitiques altérés   (rive droite en aval de Thionville).

a exposant Ib ou Millazien avec de trés nombreuses marnes et galets granitiques altérés au milieu de quartz et de quartzites.

a exposant Ia ou Sicilien avec galets composés de quartz  et de quartzites. 

a = alluvions pliocènes en bordure du plateau bajocien avec galets quartzitiques patinés et oxydés mélangés à des galets de grés ferrugineux et  du minerai de fer.

P = argile de décalcification avec ses argiles brunâtres et ses oxydes de fer en grains ou sous forme de galets roulés.

S = formation de stonne composée de grés quartzitiquesbruns, brun rougeâtre, brun violacé, le tout dans une argile jaunâtre. Constitution générale : agrégats de pisolithes siliceuses. (sud de Longuyon, pourtour du mont -cey). 

j exposant 4 = lusitanien supérieur Séquanien ex astartien avec calacaires crayeux oolithiques (côtes de Meuse de Souville, Belrupt, Douaumont) surmontant des calcaires lithographiques et des assises marneuses.

j exposant 3 =  lusitanien inférieur Rauracien supérieur avecformation récifale caractérisée par ses assises oolithiques et ses calcaires blancs compacts. Rauracien inférieur et ses ilôts de calcaires siliceux (St mihiel, Sorcy et feuille de Commercy). 

j exposant 2 ba = oxfordien comprenant j exposant 2b (oxfordien supérieur) et ses marnes calcaires bleuâtres avec oolithes ferrugineuses et fer (Neavizy). Ses calcaires siliceux bleuâtres (Eix). j zxposant 2a (oxfordien moyen et inférieur) avec ses couches argileuses à concrétions pyriteuses et ses cristaux de sulfate de chaux, de strontiane (la Woëvre).

j exposant 1 = callovien avec callovien supérieur et ses argiles et marnes surmontées de calcaires. Callovien inférieur et ses calcaires jaunes (Buzy Hennepont) couronnant des argiles et des marnes.

j indice I = bathonien supérieur et ses calcaires marneux, ses marnes grises. Calcaires qui prennet l'aspect de dalles oolithiques à partir d'Etain. 

j indice II = bathonien moyen,  Marnes calcaires jaune brunâtre ferrugineuses avec oolithes calcaires. Vers Pierrepont , caillasses oolithiques.

j indice III = bathonien inférieur, Absent sur la feuille

j indice VI ca = bajocien avec deux zones, le supérieur comprenant le bajocien moyen et l'ex bathonien inférieur et l'inférieur.  j indice IV c avec dalle oolithique plus ou moins marneuse dont les cavités sont remplies de dépôts ferrugineux, le tout trés riche en fossiles (Lommerange, Gravelotte, Vernéville, Brabant).  j indice IV b avec assise marno calcaire (Jaumont). Calcaires oolithiques marno sableux avec couches de silex (Briey). Marnes calcaires bleuâtres (Longwy). Le tout trés fossilifère. 

j indice VI a = bajocien moyen et inférieur répartis en deux zones, le bajocien moyen compact au sud (roche grise et pierres de taille), sableuse au nord (Audun le Roman). Cette zone est trés variable dans sa composition et les fossiles sont nombreux. Le bajocien inférieur avec ses calcaires compacts de teinte claire puis rouge brun  par apport d'éléments argileux, sableux au nord.

j indice V = aalenien et ses cinq zones : la première avec conglomérats et marnes grises micacées puis couche rouge marneuse , grés trés dur et calcaires ferrugineux (environs de nancy). La deuxième  avec couche rouge sableuse  et grés marno calcaires ou calcaires alumineux plus ou moins ferrugineux. La troisième avec couche rouge principale, jaune secondaire (Dudelange), jaune principale (Algrange)  et couche grise en partie supérieure. La quatrième avec partie moyenne de la couche grise. La cinquième avec base de la couche grise , grés supra liasiques marneux  et intercalations marno schisteuses brunes noires vertes surmontant des marnes sableuses puis micacées pour passe progressivement aux marnes toarciennes. Le tout trés fertile en fossiles.

l exposant 4 = toartien avec trois zones a) des marnes noires sableuses et gypseuses b) marnes gris-noirâtres c) schistes marneux et marnes schisteuses bitumineuses.

l exposant 3 = charmouthien divisé en deux parties, le domérien avec une zone de grés marno-calcaire, une zone de marnes feuilletées avec nodules de fer carbonnaté (minerai ecploité autrefois à St Julien les Metz) et une zone de calcaires gris pyriteux. Le pliensbachien  avec une zone  de marnes feuilletées gris bleu et une zonz de calcaires ocreux 

l exposant 2 b-a  = sinémurien subdivisé en deux zones  l exposant 2 b ou le lotharingien avec à sa base des calcaires ocreux et pyriteux trés dur, bleu en profondeur et des marnes feuilletées ferrugineuses puis sableuses.  l exposant 2 a ou sinémurien propement dit avec calcaires marneux bleus. Le tout riche en fossiles. 

l exposant 1 = hettangien et ses deux faciès trés différents, l exposant 1b gréseux sur la rive droite de la Moselle (Hettange), grés grisâtres en bancs séparés par des lits de marne avec assises supérieures sableuses,schisteuses.  l exposant 1a marno calcaire, les grés durs passant à des grés calcareux et marneux puis marno calcaires.

 l indice l = rhétien marneds rouges et calcaires (Levallois) avec grés grisâtres et gris jaunâtres  alternant avec des galets de quartz, des marnes feuilletées noires schisteuses et pyriteuses.

t exposant 3 = keuper supérieur avec marnes bariolées gypsifèresintercalées de dolomies jaunâtres.

t exposant 2 = keuper moyen et ses dolomies compactes gris ou jaune clair surmontant des lits de fer argileux et des marnes bariolées gypsifères , ses grés bruns rougeâtres avec lits d'argiles noirâtres schisteuses et micacées (est de la feuille Piblange).

t exposant 1 = keuper inférieur  et ses marnes gypsifères , ses filets de sel gemme et dolomies grenues cristallines ou sableuses, ses marnes dolomitiques de couleurs vives. 

t indice I = muschelkalk supérieur étage de faible étendue (halte de Malling) avec calcaires gris dolomitiques. 



19/05/2008

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser