ROCHES ET MINERAUX

ROCHES ET MINERAUX

LE SOUFRE

LE SOUFRE NATIF   S

On le trouve sous sa forme allotropique stable (cristaux du système orthorhombique dit octaèdres, cristaux bipyramidaux) à basse température. On le trouve également en groupements aciculaires et mamelonnés, en stalactites, en agrégats ou en masse pulvérulentes. Son aspect parfois terreux est dû à des mélanges d'impuretés. Son clivage est très imparfait, sa cassure est conchoïdale. Les rares macles se présentent par réflexion, par juxtaposition, par interpénétration voire cruciformes   Sa couleur est jaune paille, blanc jaunâtre ou brune en présence de sélénium. Son éclat est résineux, adamantin sur les surfaces cristallines à mat sur les cassures. Il est opaque ou transparent. Il possède une particularité optique exceptionnelle, l'angle entre les axes optiques primaires est de 72° 20' et celui entre les axes optiques secondaires est de 64° 57' ce qui fait que l'angle entre un axe optique primaire et un axe optique secondaire est de 3°42' alors que dans la quasi totalité des minéraux, il n'est que de quelques minutes seulement. Le soufre est polymorphe, fondu pour être cristallisé, il prend une forme différente appartenant au système monoclinique et devient friable par conversion en petites bipyramides orthorhombiques. 

Il est très abondant dans les régions volcaniques mais il se rencontre également dans les marnes et les argiles ou il peut être associé à de la calcite, de l'aragonite, du gypse et de la célestine.   

Il est très présent sur le territoire Français, Malvezy, mines des Malines prés de St Laurent le Minier, au Tapets, prés de St Boés et dans la région de Bastennes.

 



02/12/2007

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser