ROCHES ET MINERAUX

ROCHES ET MINERAUX

LE FLUOR

Il se retrouve dans un grand nombre de minerais à l'état de fluorures comme le sodium, le magnésium, le calcium ....... . Il représente une impureté ou un composant plus ou moins important dans les apatites et les phosphorites. On en trouve dans des pyrites, des bauxites, des orpiments, des silicates.

Les minerais les plus importants sont la FLUORINE et la CRYOLITHE.

LA FLUORINE  CaF2  avec Ca = 51,1 et F = 48,9 ou spath fluor 

C'est le seul minéral qui contient l'élément fluor en grande quantité. Il cristallise dans le système cubique. On le trouve également sous des formes dérivées comme le dodécaèdre  rhomboïdal ou l'hexoactaèdre (cube pyramidé), il est rarement en rhombododécaèdre. L'octaèdre est rare, les cristaux roses de Göschenen, incolores de Kongsberg ou de Striegau sont des octaèdres, leurs arêtes sont rarement tronquées, leurs faces sont ternes. 

Les macles sont communes par interpénétration selon le précepte suivant : deux cubes sont réunis avec pour axe la diagonale du cube (soit une droite perpendiculaire à la face ou parallèle à une arête du dodécaèdre), les sommets d'un des cubes faisant saillie sur les faces de l'autre. Au point exact d'émergence d'une arête, les faces du cube sont souvent relevées suivant une pyramide basse composée de  quatre faces voisines avec indices très élevés.

 Sa coloration varie de l'incolore (cristaux rares) au jaune, vert, rose, mauve, bleu ou noir. Son éclat est très vif, vitreux, légèrement nacré sur les lames de clivage. Sa fracture est subconchoïdale.  Il est fluorescent (bleuâtre). Son clivage est parfait suivant les faces de l'octaèdre. Ses cristaux sont bleus par réflexion et verts par transparence, sa poudre est blanche. Ce minerai se forme à des températures assez basses (450 à 500 degrés) dans les roches alcalines et les filons pegmatitiques. Il peut être le principal minerai localisé en veines ou jouer le rôle de gangue associé à la barytine, la galène, la blende, le quartz ou la calcite. On le trouve également en agrégats massifs ou granuleux.  

LOCALISATION

Il  se présente dans les roches éruptives et les schistes cristallins ou il tapisse leurs fentes. Le minéral est alors associé à du quartz ou de la barytine, voire à quelques sulfures de type blende, pyrite, galène.

 On en trouve dans l'Orne à Condé sur Sarthe (carrières de Pont Percé). En Loire Atlantique prés de Nantes (Villeneuve Lalande, Miseri,  Saint Herblain dans les fentes du gneiss des carrières du clos. En Haute Garonne aux environ de Luchon (carrières du pont des mousquères, de la picadère, du pont de ravi). En Ardèche, à Lazuel dans les fentes de granulite. Dans le massif du Mont Blanc ou la fluorine rose est des plus recherchée. Elle se trouve principalement à la mer de glace, Charmoz, l'Aiguille verte (derrière le Dru), aux glaciers du Talèfre, de Miage, D'Argentière. Le minéral y est peu abondant, il est le plus souvent associé à du quartz hyalin ou fumé et accompagné d'autres minéraux tels prehnite, sphène etc....En Isère à Pont l'Evêque près de Vienne.

Il se présente également dans des filons le plus souvent associé au quartz et à la barytine.

Filons essentiellement fluorés.

   On en trouve dans le Morbihan à Caden prés de Mélansac, à Saint Avé prés de Vannes. En Loire Atlantique au coteau de Haute Indre. En Basses Pyrénées dans la prairie de Roumiga sur le chemin de Gabas à Penticosa. En Haute Loire dans la région de Langeac (Mine de Barlet) et de Paulhaguet (La Tourette, Sainte Marguerite prés de Josat, Chavagnac, Aurouze), La Dérochade, la Besseyre, Saint Haond.  En Charente dans les schistes du Vignaud à Saint Germain de Confolens.  Dans le puy de Dôme à la Roche Cornet prés de Saint Jacques d'Ambur ou les cristaux sont associés à de la barytine ainsi qu'à la vernède. En Loire à Ambierle et aux roches de Monteneau.  En Rhône à Vauxrenard (au dessous de l'ancien télégraphe de Chirouble) à Juliénas (route de la Chapelle de Guinchay) à Lantigné, à Doirieu dans les gneiss, à Mercruy ainsi qu'à Vaux.  En Allier à Néris les Bains, entre Néris et Commentry, à Commentry même et aux Grivats prés de Vichy. En Nièvre aux environ de Luzy, à Las prés de Chides, également au sud de Grury, à Alligny en Morvan. En Saône et Loire à la Selle, Mesvres, Saint Pierre de Varenne, La petite verrière. A Voltenne en Petite Verrière. Entre Breuil et Charrecey (sur la route du petit Montcenis ou le gisement est connu sous le nom de Chalancey). A Boulaye en Rousillon dans les filons de l'autunois. Dans les Vosges à plombière, Saint Nabord, à Herival et près du Val d'Ajol.  En Alsace à Orschwiller, Bergheim et Ribeauvillé (plus précisément entre Saint Hippolyte et Oberbergheim derrière le château de Reichenberg et au  Schlusselstein), aux environs de Trüttenhausen. En Savoie sur la rive gauche de l'Arc au lieu dit du rocheray en maurienne. En Hautes Alpes prés de la Grave. Dans le Var il s'en trouve aux Adrets,) l'Esterel, Baume de Couteron.

Filons plombifères.

On le trouve dans les Hautes Pyrénées et plus particulièrement dans les filons de galène du pic de la Géla prés d'Aragouet. En Haute Garonne à Moustajon prés de Luchon et à Cazarilh prés de Barcugnas. En Ariège on le  rencontre dans les filons de Laquorre et des Argentières  prés d'Aulus. En Aude, les filons de quartz de Mas Cabardès, de Labastide Esparbeirenque (au sud de la montagne noire) renferment de la fluorine. Dans le Gard la fluorine est présente dans les filons de Coste Durfort. Dans le Tarn prés de Réalmont dans les mines de Peyrebrune. En Lozère dans les filons de Villefort souvent associés à de la chalcopyrite. Dans le Puy de Dôme prés de Pontgibaud (filons de la  Goutelle), à Youx et Masboutin prés de Montaigut. En Loire avec notamment Juré, Grézolles, Saint Martin la Sauveté, Saint Julien Molin Molette (filons d'Eteize et de la Pauze), Pont la Terrasse. Dans le Rhône aux environ de Beaujeu (filons de Chenelette et des Ardillats, de Montchonay). En Allier en amont de Cussel, et prés de Nizerolles (filons de la Prugne). En Indre prés de Saint Benoit du Sault  et aux Brosses. Dans la Nièvre à Chitry les Mines. En Saône et Loire à Saint Prix sous Beuvray  et prés de Cluny (Le Bois Clair). En Haute Saône, on le trouve dans les filons métallifères de Plancher les Mines, de Fresse, de Saint Bresson (prés de Faucogney), de Château Lambert. En Alsace dans les filons de Sainte Marie aux mines,  de Kleingrübendinn, de Saint Guillaume, de Thann, de Schletzenbourg, de Schlüsselstein. Dans le territoire de Belfort le minéral est fréquent dans les filons de Giromagny, du Puixet d'auxelle haut.  En Savoie, on en trouve dans quelques filons de Saint Jean de Maurienne (Tanière de l'Ours). En Isère il est fréquent dans les filons d'Etressin, de Seyssuel prés de Vienne. Dans les hautes Alpes il se rencontre dans les filons du Chazelet prés de la Grave. Dans le Var on le trouve à la mine de Vaucron prés de la Garde Freinet, dans les filons de Faucon l'Argentière prés de Gogolin.

Filons ferrifères et manganésifères

Dans le Tarn et plus particulièrement dans un filon d'hématite à Brassac , à Kaïmar prés de Lunel. Dans le Gard  à  Saint Julien de Valgalgues. Dans le Rhône à l'ancienne mine de magnétite de Lantignéprés de Beaujeu.  En Saône et Loire dans les filons manganésifères de Romanèche. En Alsace dans des géodes de dolomie ferrifère de Framont (mines de Grandfontaine). Dans le Jura à Chaillac.

Il se présente également dans des roches sédimentaires le plus souvent résultant de la concentration des traces de fluorures ou se trouvant exclusivement dans des fentes avec une origine filonienne.

Dans les assises paléozoïques

En Maine et Loire dans les calcaires spathiques du dévonien des environs d'Angers, de la Meignanne(carrière de la Rocanne), de Liré. En Ardennes dans le calcaire carbonifère de Givet et de Trélon. 

Dans les assises triasiques et jurassiques

Dans la VIenne et les calcaires jurassiques de Sauxais prés de Poitiers. Dans les arkoses triasiques du plateau central de Saône et Loire à Fragny, aux Grosliers en Antully. Dans l'Yonne aux environ d'Avallon. En Côte d'Or à Sainte Sabine et dans les fentes du calcaire à gryphées de Courcelle Fremoy en Auxois. Dans le Jura à Serre les Moulières. Dans les Deux Sèvres à Bressuire et à Saint Maixent. Dans les Vosges à Robache prés de Saint Dié. En Savoie au glacier de gebroulaz  au roc du soufre. 

Dans les assises crétacées

En Haute Savoie dans les calcaires urgoniens à l'extrémité du Salève, d'Etrembières prés du trou de Tanabara.

Dans les assises tertiaires

Dans la partie supérieure du calcaire grossier de Paris et de ses environs Neuilly, Gentilly, Arcueil. En Seine et Oise à Herblay. En Haute Vienne à Morterolles. 

 Dans les calcaires métamorphiques

En Haute Garonne dans les calcaires de Rié à Saint Béat.

Il  se présente dans les sources thermales

Dans les Vosges à plombières sous forme d'enduit tapissant des cavités.

 

LA CRYOLITHE  ou CRYOLITE     F6AL2.6  FNa

Elle cristallise dans le système triclinique, elle se présente en cristaux dodécaédriques. Sa cassure est inégale voire subconchoïdale, son prisme primitif est très proche du cube. Elle se trouve en masses clivables ou en cristaux groupés souvent maclés par inter croissance. Elle est de couleur blanche ou jaune à l'état pur, rouge ou noire lorsqu'elle est colorée par des impuretés et plus particulièrement des oxydes ferriques. Son éclat est vitreux ou perlé incolore à blanc. On le distingue de la fluorine du fait de son clivage presque rectangulaire, sa striation oblique et sa fusibilité facile. Egalement nommée "Pierre de glace», elle fond à la flamme d'une bougie.

Elle est très rare, on la rencontre à l'état de verre granitique au Groenland ou le plus gros gisement est situé à Ivitgut (ouest du Groenland).  

 

BIBLIOGRAPHIE:

Eléments de minéralogie par M. PICON

Minéralogie de la France et de ses colonies par A. LACROIX

 

 

 

 

 



01/12/2007

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser