ROCHES ET MINERAUX

ROCHES ET MINERAUX

L'ALUMINIUM

LE CORINDON    O3AL2             UIl cristallise dans le système rhomboédrique avec le plus souvent une apparence hexagonale par suite de la formation d'un isoéloèdre. Une troncature fournit fréquemment une base au cristal, les faces et arrêtes sont striées. On le trouve également en masse cristalline plus ou moins grenues, mélangées à de la magnétite, spinelle et mica on le nomme l'émeri.  Pas de clivage mais des plans de séparaion interrompus. Minerais incolores ou colorés irrégulièrement et diversement par des traces d'oxydes métalliques, certains atteignent des teintes homogènes.  Jaune (topaze), verte (émeraude), violette (améthyste), rouge (rubis), bleu (saphir). De petites inclusions aciculaires de rutile groupées parallèlement aux arêtes permettent d'observer un astérisme. Un polychroïsme se remarque dans les variétés bleues de saphirs.  Le corindon présente de nombreuses altérations en se transformant en minéraux auxquels il fournit de l'alumine tels que spinelles, disthène......  . Il se forme généralement lors de la fusion de roches granitiques en subissant de la part du magma une corrosion superficielle.

LA BEAUXITE  O3AL2, 1 ou 2 OH2     Minerai rarement pur, son examen en fait un corps colloïdal constitué par divers hydrates d'alumine, d'hydrates d'oxydes de fer, d'argile, de sable quartzeux...... .  On le rencontre principalement en masses terreuses ou compactes, son aspect est argileux, sa couleur plus ou moins rouge du fait de la présence d'oxyde de fer. La beauxite se distingue des argiles car elle ne fait pas pâte avec l'eau. On la trouve aux Baux, à Brignoles etc..... 

LE SPINELLE  O3AL2.OMg    il cristallise dans le système cubique, il est isomorphe d'autres oxydes qu'on appelle spinellides. Ses formes dérivées sont celles de l'octaèdre régulier et du dodécaèdre rhomboïdale. Ses macles s'effectuent avec une rotation de 60° autour de l'axe ternaire. Il est trés coloré, on le nomme rubis balai s'il est rouge, rubicelle pour orangé, hercynite ou pléonaste s'il est vert. Son éclat est vitreux parfois trés vif.



16/01/2008

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser